Le Livre bleu

L’Arbre des Trois racines

Quelle est la raison pour laquelle nous sommes ici présentement, au début de la dernière décennie de ce siècle « perdu », en annonçant et en promouvant des changements profonds?

On pourrait énoncer un nombre infini de causes, petites et grandes, passées et présentes, structurelles et conjoncturelles, pour exposer dite raison aux hommes de ce temps. Cependant, toutes celles que l’on pourrait indiquer ici, seraient des tributaires d’un seul courant, dont le canal provient de très loin et dont le lit apparaît et disparaît de façon intermittente dans les recoins et tours, presque toujours obscures, de l’histoire de la patrie.

Il existe alors, compatriotes, une seule et puissante raison : c’est le projet de Simon Rodriguez, le Maître ; Simon Bolivar, le Leader ; et Ezequiel Zamora, le Général du peuple souverain—référence vraiment valide et pertinente, avec le caractère sociohistorique de l’identité vénézuélienne—qui clame à nouveau pour de l’espace, afin de se planter dans l’âme nationale et diriger sa marche vers le vingt-et-unième siècle.

La clameur se rend irrésistible dans les chemins du Venezuela. Elle s’approche, devient torrent et se confond dans le frémissement du peuple vénézuélien.

Ce projet renaît des débris et se dresse maintenant, à la fin du XXe siècle, appuyé sur un modèle politico-théorique qui condense les éléments conceptuels qui déterminent la pensée de ces trois vénézuéliens remarquables. Il se connaîtra dorénavant comme le Système EBR, l’Arbre des trois racines : E pour Ezequiel Zamora, B pour Bolivar et R pour Robinson. Ledit projet, toujours vaincu jusqu’au présent, a un rendez-vous avec la victoire.

PREMIÈRE RACINE : LA RACINE ROBINSONIENNE

Dans l’histoire de la philosophie politique vénézuélienne, il existe un modèle théorique de base, lequel nous appellerons désormais « robinsonien », puisqu’il a émergé de la pensée et de la praxis de ce...

SECONDE RACINE : LA RACINE BOLIVARIENNE

Le Modèle robinsonien transcende, néanmoins, le personnage, l’enseignant, pour générer et servir de base à une autre de dimensions plus importantes ; non dans le sens philosophique, mais...

TROISIÈME RACINE : LA RACINE ZAMORAINE

C’est le modèle qui complète la trilogie idéologique du projet politique qui ressort présentement du ventre de l’histoire nationale. Il est composé d’une synthèse philosophique qui oriente la pensée, celle...